Bom dia Portugal

Ce post a pour vocation de vous raconter notre périple estival au Portugal. Avec un peu de retard, certes, mais comme le dit si bien le dicton : “Mieux vaut tard que jamais!”.
Nous avons eu notre deuxième expérience avec Ryan Air, vous savez, la société aérienne Low Cost. Low Cost à quelques exceptions près. Je m’explique, nous avons commandé quelques mois avant notre départ nos billets chez Ryan Air :

  • aller de Hahn (HNH) – Porto (OPO) pour deux personnes avec priority boarding et un supplément bagage.
  • retour de Faro (FAO) – Hahn (HNH) toujours pour deux personnes (Non, je ne l’ai pas laissé sur place) avec priority boarding et un supplément bagage.

Très peu habitué des pratiques Ryan Air, nous nous sommes fait avoir comme des bleus. Eh oui, la limitation par personne pour le bagage en soute est de 15 kg. Puis vous avez le droit à un bagage à main limité à 10kg avec une taille de dimensions maximales de 55 cm x 40 cm x 20 cm. Nous avons vite remarquer les habitués avec leurs minis valises en guise de bagage à main. Nous arrivons au check-in, et sans trop de surprise la balance affiche 4 kg de trop. Ce que l’on ignorait, c’est que le kg supplémentaire se négocie à 15 euros, on gagne une majoration de 60 euros. Le comble fut à l’embarquement, certaines personnes n’hésitent pas à appliquer des stratégies machiavéliques pour arriver en premier dans l’avion (eh oui c’est placement libre dans l’autobus=avion). Rien n’est laissé au hasard, je dirai même que tous les coups sont permis. Cela va du placement dans le bus (surtout ne pas rentrer en premier dans le bus sans quoi vous seriez le dernier à sortir !!!) en passant par les coups de coudes à la sortie. Enfin ne soyons pas trop exigeant par les temps qui courent, nous sommes arrivés entier à destination … et à l’heure !! Ce qui semble être un exploit pour cette compagnie aérienne lorsque l’on voit tout le monde applaudir une fois l’atterrissage terminé.

Nous sommes le 12 Août lorsque nous arrivons à Porto, il est temps d’aller récupérer notre voiture de location réservé en ligne via Hertz. Dès notre arrivée le vendeur nous conseille de prendre une assurance supplémentaire qui nous évitera en cas de sinistre de payer la franchise de 2000 EUR. Waouh, c’est de la franchise ça !!! On dirait presque une caution. Le coût est de 150 euros supplémentaire pour la durée de notre séjour. Cette impression de touriste de base que l’on plume se fait lourdement sentir. Qu’importe, au retour, la voiture a été rendu à Faro avec le plein et en bon état. On nous demande un supplément de 70 euros car nous n’avons pas rendu la voiture à Porto. Hors dans notre contrat de départ, c’était ce qu’il y avait de prévu. Heureusement en s’expliquant un peu, nous avons eu gain de cause.

Pour notre unique nuit à Porto, nous avons logé au Grand Hotel Paris. Le cadre est assez ancien avec une déco rétro et une très bonne situation proche de la Praya Da Liberdade. Si vous allez sur Porto je vous conseille de prévoir une journée dédié à la vallée du Douro, vous y verrez les cultures de vignes. Sur les conseils du guide du routard, nous avons mangé au restaurant Le chien qui fume. Soit disant un petit restaurant typique peuplé par une clientèle locale. Hors à notre arrivé, nous avons dénombré uniquement des français … un peu deçu! Nous avons fini notre soirée au bar Majestic, l’ancien fief des universitaires et avocats.
Le lendemain, nous avons le plaisir de suivre la visite des caves Taylor’s en portugais. Autant vous dire que nous n’avons rien compris. En même temps pour la dégustation il n’y avait rien à comprendre … La vue depuis les hauteurs de la cave était assez impressionnante, vous vous retrouvez face à Porto avec en premier plan le pont construit par Gustave Eiffel (oui oui c’est bien le même qui a construit la tour Eiffel).
Dans notre descente vers le sud, nous avons visité Coimbra et sa célèbre Université. Personnellement, cela ne m’a pas marqué mais le centre et ces petites ruelles sont sympa.

Arrivé à Pombal, nous avons profité de la proximité pour visiter le monastère de Batalha classé patrimoine mondial de l’Unesco. C’était assez comique car on a évité de peu une belle prune. En gros, j’ai pris un sens interdit sur un parking devant un agent de police. Ce dernier, fort sympathique, prit mes papiers et fit semblant de regarder mes papiers alors qu’il me disait : “je fais un peu de comédie pour être plus réaliste, mais passé de bonne vacances!”.
La plage de Nazaré est vraiment superbe pour prendre le soleil et mangé des churros fourré au nutella. Pour la baignade, il faut être courageux et je n’en fait pas parti !!!

Après quatre jours de fêtes intense (Mariage d’amis), nous avons été convié à un pèlerinage de 36 km en direction de Fátima (L’équivalent de Lourdes). L’histoire raconte que trois jeunes bergers déclarent y avoir vu à plusieurs reprises la Vierge Marie. Nous avons marché de minuit à 6 heures du matin sans arrêt, les derniers kms ont été les plus dures. Durant notre marche on avons rencontré beaucoup de pèlerins. Une fois arrivé à destination, beaucoup d’entre eux se mettaient à genou pour effectuer un tour d’environ 2kms. J’ai pu voir certains chrétiens finirent leur tour les genoux en sang.

L’étape suivante de notre épopée fut la capital du Portugal, Lisbonne (Lisboa). Au cœur de la ville, à l’hôtel International Design, nous étions à deux pas des différents quartiers de Lisbonne. Après une bonne nuit de sommeil, nous avons commencé notre visite en utilisant les bus redline Sight Seeing Tour (très pratique). La ville est très sympa comme en témoignent les photos. Le quartier de Belém avec ces Docas et sa vue sur l’horizon nous a conquis. Pour information, si vous êtes fan comme moi des Starbucks, vous en trouverez un dans ce quartier proche du Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos). Ne manquez pas le château de Saint George (Castelo de São Jorge), situé en position dominante sur la colline la plus haute du centre historique, il offre une vue à 360 degrés sur Lisbonne. Malheureusement l’entrée est payante (5 euros par personne). La ville est très animé le soir, il devient difficile de choisir un restaurant tellement il y a de choix. Nous avons suivi les recommandations d’amis (recommandé aussi par le guide du routard), nous avons été à la Casa Do Alentejo. Situé dans une rue très vivante et à grande concentration touristique. Si les autres établissements se font une concurrence vive en couleurs (et riche en “rabatteurs de tous poils”), la Casa de Alentejo fait par contre dans la plus grande discrétion. Un peu bruyant du à la hauteur des plafonds, mais on y mange bien.

Après une première semaine de vacances très enrichissante culturellement mais aussi peu reposante, nous étions content de prendre le large en direction du Club Med Da Balaïa à Albufeira dans l’Algarves. Sincèrement c’était vraiment bien, mais cela dénaturalise complètement le cadre. Si vous restez uniquement au Club Med vous ne pouvez pas dire que vous avez vu le Portugal. Cependant, ils avaient beaucoup d’activités à revendre, dont une principalement : le Golf. Du coup on s’est essayé au golf entre deux brasses dans l’océan et quelques plongeons dans la piscine. Pour compléter notre planning il y avait aussi du tennis, foot et bronzette sur la plage. En parlant de la plage, vous avez sûrement entendu parler de la falaise qui s’est effondrer sur plusieurs personnes. Le bilan est assez lourd, il y a eu 5 morts et 3 disparus. Ce fut impressionnant de voir les journalistes arriver en masse par bateau ou hélicoptère alors que les pompiers étaient seulement 6. Même si cela a terni la fin de vacances, nous gardons un très bon souvenir de notre passage au Portugal. Merci Mélanie et Edgar.
Je vous invite à voir le diaporama dans la catégorie Pictures.

Tags: Albufeira, Clud med, Da Balaïa, Gustave Eiffel, Lisboa, Porto, Portugal, Taylors, Vacances

Trackback from your site.

Laisser un commentaire