CPL nocif pour la santé ?

C’est en suivant l’évolution du projet d’ErDF avec son compteur communicant Linky, que je suis tombé sur plusieurs articles criant l’alerte : “CPL, Cancer des Ondes”. Alors je me suis penché sur la question afin de comprendre le réel incident que peut provoquer le CPL (Courant porteur de ligne).

Il y a quelques années de ça (en 2007 si je ne me trompe pas), j’avais également testé cette technologie afin d’amener mon réseau informatique depuis ma Box située dans le bureau à ma console de jeu située dans le salon. Pour garantir un débit suffisant, j’avais opté pour le modèle 200Mbps. Dès la première utilisation, j’ai eu des soucis de perturbations sur la TV. Dès lors que le CPL était branché, il était impossible de recevoir la TV correctement. Du coup, c’était retour à l’envoyeur et j’ai tiré un câble 😉

CPL
Revenons à Linky, il a pour but de remplacer votre compteur traditionnel ErDF à l’arrivée de votre habitation. Celui-ci utiliserait le CPL pour remonter les informations de vote consommation sans se déplacer chez vous. Ce qui ferait une économie assez considérable pour ErDF et GrDF (avec leur compteur Gazpar qui fonctionne par onde radio). De plus, il pourrait proposer plusieurs services de suivi de consommation en instantané et avec historique.

Voici le principe de fonctionnement du compteur Linky:

Elements cles systeme Linky
Qu’est ce qui pose réellement problème avec le CPL?

Le CPL utilise deux bandes de fréquences autorisées, la première utilisée pour le “Haut débit” se situe entre 2 et 30 Mhz (c’est la plage la plus utilisée). La seconde utilisée pour le “bas débit” se situe entre 3 et 148 Khz. La norme électrique NF C 15-100 ne prévoit pas l’utilisation du CPL, en effet le blindage du câblage électrique n’est pas recommandé. Hors pour une utilisation propre du CPL il faudrait blinder le câblage, comme nous le faisons pour la TV avec le Coaxial ou encore pour les réseaux informatiques depuis la CAT-6.

De ce fait, le CPL a un réel impact sur la haute fréquence provoquant des perturbations, comme par exemple pour la reception de certains stations radio. Se pose aussi la question de l’impact sur la santé. Le CPL dans une maison se propage dans tout le câblage électrique créant un champ radiatif important et permanent. Se rajoutant aux ondes déjà existantes comme le Wifi, le micro-ondes ou encore le GSM. Actuellement, nous n’avons aucune étude démontrant qu’il y a un réel risque pour la santé. Pourtant, aux US une étude a été mené par le Ministère de la Santé (NCBI) suite à une plainte d’enseignants exposant avoir un nombre de cancers plus élevé par rapport à la norme. Cette étude a conclu que l’exposition des enseignants au CPL était un facteur aggravant au développement du cancer, similaire à ceux des rayonnements ionisants.

Personnellement, je suis partisan d’utiliser le moins d’ondes possible. Alors si vous pouvez éviter d’utiliser du CPL, faites-le !

Concernant Linky, une pétition a été envoyée à la Commission Européenne stipulant les perturbations qu’engendrent le CPL. Mais cette dernière n’a pas donné suite. La norme CENELEC (EN50561-1) a été publiée au journal officiel. Les compteurs Linky devraient être totalement déployés pour 2020.


Source
http://www.techniquesduson.com/cable.html
http://www.next-up.org/Newsoftheworld/CPL.php#1
http://www.greenit.fr/article/materiel/reseau/cpl-attentions-aux-ondes
http://fr.wikipedia.org/wiki/Courants_porteurs_en_ligne
http://www.next-up.org/France/Linky.php
http://billaut.typepad.com/jm/2005/01/cpl_et_radios_n.html

Tags: Cancer, Cancer des ondes, Courant porteur de ligne, CPL, ERDF, Gazpar, GrDF, Linky

Trackback from your site.

Laisser un commentaire